RSS

Le métier à tisser

25 février 2016

Anthologie Algérienne

Mohammed Dib

ISBN : 2020516748
Éditeur : EDITIONS DU SEUIL (2001)
Résumé :
Omar, le jeune héros de La Grande Maison et de L’Incendie, est devenu un adolescent grave et réfléchi. Il fait son apprentissage chez les tisserands.

C’est dans un sous-sol à l’air raréfié, où la misère montre son visage émacié, qu’il va le mieux approcher du malheur secret de son pays. Nous sommes en 1940 et la guerre est encore trop loin pour que sa rumeur parvienne aux oreilles du jeune Omar.

Mais il écoutera les interminables discussions entre les tisserands toujours à l’affût d’une espérance ; il apprendra combien il est difficile au sein d’une communauté écrasée par le labeur, la faim, le dénuement, de relever le visage quand le soleil même le blesse.

Dans un décor déjà familier aux lecteurs de Mohammed Dib, c’est tout un peuple qui tend la main non pour mendier mais pour saisir une autre main fraternelle.

À propos de Artisan de l'ombre

Natif de Sougueur ex Trézel ,du département de Tiaret Algérie Il a suivi ses études dans la même ville et devint instit par contrainte .C’est en voyant des candides dans des classes trop exiguës que sa vocation est née en se vouant pleinement à cette noble fonction corps et âme . Très reconnaissant à ceux qui ont contribué à son épanouissement et qui ne cessera jamais de remémorer :ses parents ,Chikhaoui Fatima Zohra Belasgaa Lakhdar,Benmokhtar Aomar ,Ait Said Yahia ,Ait Mouloud Mouloud ,Ait Rached Larbi ,Mokhtari Aoued Bouasba Djilali … Créa blog sur blog afin de s’échapper à un monde qui désormais ne lui appartient pas où il ne se retrouve guère . Il retrouva vite sa passion dans son monde en miniature apportant tout son savoir pour en faire profiter ses prochains. Tenace ,il continuera à honorer ses amis ,sa ville et toutes les personnes qui ont agi positivement sur lui

Voir tous les articles de Artisan de l'ombre

4 Réponses à “Le métier à tisser”

  1. Artisan de l'ombre Dit :

    Je t’en conjure, mère, n’aie pas peur…Je sais que cette peur existe parfois: tu la nommes le Destin.En tout cas, ça existait tout à l’heure, je l’ai éprouvé à la tristesse qui s’est emparée de toi. Je t’en conjure, apprends que ce pouvoir n’est nulle part, que la vie n’est pas une renonciation. Ne remie pas mon espoir au nom de ton impulsion maternelle.

    Dernière publication sur 1.Bonjour de Sougueur : Les 7 profils d’apprentissage

    Répondre

  2. Artisan de l'ombre Dit :

    Sur cette terre maudite, nous avons été enfantés comme des objets d’opprobe, grommelait la mère, nous avons été nourris comme des objets de rebut et nous avons été abondonnés comme des parias

    Dernière publication sur 1.Bonjour de Sougueur : Les 7 profils d’apprentissage

    Répondre

  3. Artisan de l'ombre Dit :

    Il y a des moments où le coeur n’est pas à l’ouvrage, les mains savent quoi faire, mais l’esprit est ailleurs : alors l’inquiétude monte en nous.La patience ne nous satisfait plus.

    Dernière publication sur 1.Bonjour de Sougueur : Les 7 profils d’apprentissage

    Répondre

  4. Artisan de l'ombre Dit :

    Même notre pain est noir comme est noir la nuit qui nous entoure.

    Dernière publication sur 1.Bonjour de Sougueur : Les 7 profils d’apprentissage

    Répondre

Laisser un commentaire

femmebattueencolere |
lesoufflecestmavie |
tribulationsdepsys |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | kabylia2007
| journalducentre
| thegamerzone