RSS

Education

10 février 2012

Ahmed Tessa, REFORMES -REFONTES

le 15/08/2006 | 20:25

Dans le sillage de la réforme de son système éducatif, l’Algérie a la chance de bénéficier de l’aide et du soutien d’institutions internationales. Si l’apport de la CEE, par le biais du projet MEDA, a été médiatisé de par l’importance de son enveloppe budgétaire — 17 millions d’euros —, celui de l’Unesco est presque passé inaperçu aux yeux des médias.

Une publication d’excellente facture est venue à point nommé pour informer l’opinion publique de la présence active de cet organisme dans notre pays. Son titre est fort accrocheur La refonte de la pédagogie en Algérie ou Défis et Enjeux d’une société en mutation. On y apprend que l’école algérienne est accompagnée depuis trois ans par le Programme d’appui à la réforme du système éducatif (PARE) initié par l’Unesco. L’ouvrage est collectif avec une double préface, celles de Koichiro Matsuura, directeur général de l’Unesco et Aboubakr Benbouzid, l’actuel ministre de l’Education nationale. Sous la direction du professeur Nourredine Toualbi, le PARE est mis à contribution pour accompagner les efforts des décideurs et déblayer le terrain sur un plan théorique. A l’issue de sa première tranche (2003–2006), ses animateurs ont eu le sain réflexe de consigner la somme de leurs travaux dans un souci de transparence pédagogique. Pas moins de quinze contributions composent ce livre de 220 pages. Délivrées par des spécialistes du MEN et de l’Unesco, elles donnent un éclairage théorique aux dossiers ouverts dans le cadre de la réforme. Les thèmes sont d’une actualité brûlante, en ce sens qu’ils débusquent tous les travers que connaît l’institution éducative dans notre pays. La collaboration de pédagogues de terrain et de théoriciens polyvalents assure une cohérence au discours véhiculé par l’ouvrage. La problématique générale est cernée sous tous ses angles. Ce qui fait de cette publication un instrument indispensable pour tous ceux qui sont concernés par l’école algérienne. En fin d’ouvrage, nous trouvons deux annexes : une grille de lecture évaluative des nouveaux manuels scolaires et un récapitulatif des activités du PARE. Comme toute production de qualité, cette publication — voulue et décidée par les responsables du PARE — reste tributaire de l’écho qu’elle aura au niveau de la base. Là où se joue l’essentiel de toute réforme scolaire. Une autre manche est engagée, un autre défi : celui de la communication. La plus efficace qui soit. C’est à l’aune de cet impératif que nous apprécions la publication de cet ouvrage collectif (et sa lecture aussi).

Ahmed Tessa

© El Watan

À propos de Artisan de l'ombre

Natif de Sougueur ex Trézel ,du département de Tiaret Algérie Il a suivi ses études dans la même ville et devint instit par contrainte .C’est en voyant des candides dans des classes trop exiguës que sa vocation est née en se vouant pleinement à cette noble fonction corps et âme . Très reconnaissant à ceux qui ont contribué à son épanouissement et qui ne cessera jamais de remémorer :ses parents ,Chikhaoui Fatima Zohra Belasgaa Lakhdar,Benmokhtar Aomar ,Ait Said Yahia ,Ait Mouloud Mouloud ,Ait Rached Larbi ,Mokhtari Aoued Bouasba Djilali … Créa blog sur blog afin de s’échapper à un monde qui désormais ne lui appartient pas où il ne se retrouve guère . Il retrouva vite sa passion dans son monde en miniature apportant tout son savoir pour en faire profiter ses prochains. Tenace ,il continuera à honorer ses amis ,sa ville et toutes les personnes qui ont agi positivement sur lui

Voir tous les articles de Artisan de l'ombre

Pas encore de commentaire.

Laisser un commentaire

femmebattueencolere |
lesoufflecestmavie |
tribulationsdepsys |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | kabylia2007
| journalducentre
| thegamerzone